Historique de la Pelote Basque

Historique Pelote Basque

Les jeux de balle sont parmi les plus anciens et les plus répandus. Lancer et renvoyer un objet sphérique est un geste instinctif à l’homme. Ces jeux de balle ont été pratiqués par les GRECS qui l’ont appelé «sphérique» ; les ROMAINS qui eux l’ont dénommé «Pila» ; les FRANCAIS «Paume» ; les BASQUES «Pilota» ; les jeux de balles ont été également pratiqués par les Aztèques, les Incas et les Mayas.

Tous les jeux de balle joués dans le Monde ont la Paume, la Pila, la Sphérique comme ancêtres.
Au XVIIIème Siècle, la longue paume se jouait à l’extérieur surtout par les gens du peuple probablement à la Main Nue (Bote Luzea) et avec des gants de cuir (Mahai jokoa, Laxua). La courte paume incomparable à la longue paume se jouait à l’intérieur d’une salle «jeu de paume» par les rois et la noblesse, en opposition avec la longue paume.

Donc au XVIème siècle, le lieu où l’on jouait à la courte paume à Main Nue, avec des gants, des battoirs puis des raquettes, reçoit le nom de "tripots" qu’il a conservé jusqu’au XVIIIème siècle. Il y a eu énormément de "tripots" en France mais également dans une grande partie de l’Europe, où se jouaient d’importantes sommes d’argent.
Puis leurs accès ont été interdits, sauf pour la noblesse; la mode passant, les tripots ont été transformés, détruits et la Révolution portait un coup décisif à ce jeu. Mais les jeux de paume eurent le temps de se développer un peu partout en France mais également au Pays Basque.

Le peuple basque s’est très bien adapté aux jeux de balle qu’il a hérité du passé, et alors qu’ils disparaissaient dans presque tous les pays, les Basques ont continué et avec le temps ils ont adapté, perfectionné les jeux de paume en trinquets pour pratiquer "leur pelote". Les Basques jouent avec un gant de cuir et une grosse pelote, c’est le Pasaka.

Puis vers 1800, la commercialisation du caoutchouc apporte une évolution importante pour la pelote. De plus les pratiquants jouent contre des murs, les jeux de blaid ou indirects sont apparus. Les gants de cuir ont été remplacés par le Xistera (gant d’osier) plus léger et plus maniable pour la pratique de la pelote.

 

Du Laxoa au Rebot

Dans le courant du XIXème Siècle un jeu dérivé du Laxua est créé, c’est le Rebot. Entre 1880 et 1890 les gens jouent au Limpio ou Joko Garbi.
Le Grand Xistera, inventé en Argentine, apparaît en France en 1894.
La paleta et la Pala Ancha (Paleta Gomme) commencent à être pratiquées dans les années 1930.

Pendant la guerre quelques femmes jouent à la pelote avec les hommes. Ce n’est qu’en 1975 que le premier tournoi fédéral féminin est organisé.
Dans les temps anciens la pelote ne se pratiquait que sous forme de défis. Ce n’est qu’en 1921, lors de la création de la FFPB que la pelote est réglementée.
En 1922 le Comité de Pelote du Pays Basque est créé. Les premiers statuts ne sont déposés à la sous-préfecture de Bayonne qu’en 1953.

1921 : Création de la Fédération Française
1924 : La pelote est présente aux Jeux Olympiques de Paris
1952 : Premiers championnats du Monde de Pelote Basque à Donosti (Saint Sébastien)

Toutes les spécialités actuelles constituent la "Pelote Basque" et il existe trois lieux où se pratique la pelote :

  • La place libre
  • Le trinquet
  • Le mur à gauche

 

Dans chaque lieu, plusieurs spécialités y sont pratiquées :

  • Place Libre : Main nue, Rebot, Xistera Joko Garbi, Grand Xistera, Grosse Pala, Paleta Gomme Pleine, Laxua (non pratiqué en Iparralde, Pays Basque français)
  • Trinquet : Main nue, Pasaka, Xare, Paleta Cuir, Paleta Gomme Pleine, Paleta Gomme Creuse
  • Mur à Gauche : 
    • Long ou Jai Alai : Cesta Punta, Remonte (non pratiqué en Iparralde), Pala Larga (non pratiqué en Iparralde)
    • Court 36 mètres : Main Nue, Paleta Cuir, Pala Corta, Xistera Joko Garbi, Paleta Gomme Pleine
    • Court 30 mètres : Frontenis, Paleta Gomme Creuse